La roche aux fees (Esse 35)

La roche aux fees (Esse 35)

La Roche aux Fées
35150 ESSÉ


La Roche aux Fées à Essé est le plus beau dolmen de France et le mieux préservé d’Europe !
Les dalles de schiste pourpre qui le composent dessinent une allée couverte, un type de sépulture répandu au 3ème millénaire avant J.-C.
Le site était à l’origine surmonté d’un tas de pierres sèches, le cairn, qui lui conférait toute sa monumentalité.
Cette allée couverte mesure 19,50 mètres de long, 6 mètres de large et 4 mètres de haut. Les pierres proviennent d’un gisement au cœur de la forêt du Theil-de-Bretagne, à plus de 4 kilomètres au sud. Chacune pèse plusieurs tonnes. La plus lourde pèse 45 tonnes et l’ensemble avoisine les 500 tonnes.
La Roche aux Fées doit sa sauvegarde à l’intérêt que lui ont porté les Romantiques au 19ème siècle. L’accès est libre ; des visites guidées sont organisées par la Maison de la Roche aux fées.


https://www.bretagne35.com/visites-et-activites/visites/PCUBRE0351000063/detail/esse/la-roche-aux-fees

Légendes et croyances


Dessin de 1834.

La légende parle de féess’installant à Essé. Ces dernières pour prouver leur existence bâtirent leurdemeure en une nuit. Lorsque l’édifice fut achevé, les fées bâtisseusesn’avertirent pas les fées transporteuses à temps. Aussi ces dernièreslaissèrent tomber les gros blocs rocheux de leurs tabliers, essaimant ainsi desmenhirs comme celui de Runfort ou ceux de la lande des Trois-Marie.

Une autre légendeaffirme que le nombre de pierres du monument varierait sans cesse. Ainsi lacoutume de compter le nombre de pierre s’est instaurée lors de la visite dumonument. Alors 44 ou 45 pierres ? L’important est de tomber sur le mêmenombre que votre moitié. Car une croyance en particulier veut que lesjeunes mariés doivent, à la nouvelle lune, compter le nombre de pierres enfaisant le tour du dolmen chacun de son côté, les femmes dans le sens desaiguilles d’une montre et les hommes en sens inverse ; s’ils obtiennent lemême nombre alors leur union sera durable.

Une croyance recueillie au XIXe siècle présente la Roche-aux-Fées comme une grotte construite par les fées pour protéger les âmes des bonnes gens, mais ces fées se sont enfuies depuis la mort des arbres il y a plus de deux siècles. Depuis, le sifflement du vent entre les pierres serait les lamentations des âmes auxquelles elles ne rendent plus visite.

Après un comptage rigoureux nous avons trouvé 44 blocs de pierre chacun de notre côté.

#Jiji